Qu'est-ce qui plaît tant dans cette pratique, d'autant plus quand elle est enseignée au sein de nos ateliers?

En un mot, pour commencer, l'accessibilité :

> économique : cela ne revient pas cher d'autant plus que nous travaillons essentiellement à partir de matériaux de récupération et que nous vous apprenons à confectionner vos propres outils.

> technique : ce n'est pas difficile et de demande pas d'efforts ni de compétences extraordinaires! A partir du moment où on sait enrouler une bande de papier pour en faire une spirale, le tour est joué! On peut commencer :-)

> au plus grand nombre : du coup, quel que soit l'âge, chacun peut pratiquer! Néanmoins, l'âge idéal pour commencer tourne autour des 6-7 ans.

Cependant, pour les plus petits ou au contraire les très âgés (sans confondre évidemment les deux car chaque tranche d'âge a ses problématiques spécifiques), nous mettons en place des outils et activités adaptées afin que chacun puisse participer et prendre du plaisir.

Ce qui plaît également, c'est que c'est une pratique qui est très valorisante ; chacun s'aperçoit par lui-même qu'il est capable de produire de belles choses, rapidement, ce qui est extrêmement réconfortant au niveau de l'estime de soi.

Le geste initial étant répétitif, la pratique des Paperolles est très canalisante,  apaisante, déstressante ; pour l'anecdote, à l'origine, on parlait d'ailleurs d'une "prière manuelle".

A l'instar du tricot, elle peut tout à fait se pratiquer seul (chez soi, devant la télé par exemple) ou en groupe et, dans nos ateliers, nous invitons à explorer tous ces aspects afin que chacun trouve son rythme et développe sa créativité. Nous veillons ainsi au bien-être de chacun.

En résumé, deux mots pour définir l'esprit de bienveillance qui nous anime au sein de Papier de Plume : accessibilité et valorisation

> à la fois d'un patrimoine culturel et artistique méconnu

> et de la personne qui, par le biais de cette pratique, se (re-)connecte à sa puissance créative.